Notre-Dame-de-Paris : pour l'après catastrophe, pour une France du travail

    L'heure est grave. La catastrophe qui s'est déroulée sous nos yeux à Paris, ne doit pas cacher celle qui continue de faire des ravages dans le tissus industriel français. Les commérages de beaucoup et la trahison de certains remettent en cause les contrats signés avec l'Arabie-Saoudite et les Emirats-Arabes-Unis. Ce sont des milliards de notre argent et des centaines de milliers de nos emplois qui sont menacés.

    L'heure est grave. La catastrophe qui s'est déroulée sous nos yeux à Paris, ne doit pas cacher celle qui continue de faire des ravages dans le tissus industriel français. Les commérages de beaucoup et la trahison de certains remettent en cause les contrats signés avec l'Arabie-Saoudite et les Emirats-Arabes-Unis. Ce sont des milliards de notre argent et des centaines de milliers de nos emplois qui sont menacés.

    La France a un savoir-faire dont elle peut être fière, universellement reconnu, elle est la troisième au rang mondiale. Aucun pays dans le monde ne peut se passer de la France, ce savoir-faire porteur d'espoir et de valeurs ne doit pas être perdu.

    Nous, les 180.000 travailleurs soutenus par leur famille et le million de français vivant des retombés de notre travail, sommes prêts à travailler plus, à apporter instamment notre savoir-faire. Mais nous avons besoin de vous et de votre soutien pour inciter nos dirigeants à privilégier la production des français qui se lèvent tôt, aux caprices de quelques privilégiés qui s’inquiètent de la dévaluation de leurs biens.

    Signez la pétition pour qu'ensemble le milliard d'euros déjà récolté pour Notre-Dame-de-Paris reste en France, participe à l'économie locale et au développent de nos régions, profite à tous les français et au fleuron de leur industrie.

    Grâce à vous, nous démontrerons notre savoir-faire par une frappe chirurgicale, nous raserons ce qui reste de Notre-Dame-de-Paris avec un coup minime en dégâts collatéraux.

    Avec ce milliard d'euros de générosité des français, nous pouvons voir grand. Notre armement utilisé sur le Sacré-Cœur, Notre-Dame-de-la-Garde et tant d'autres, mettra en valeur à la fois notre patrimoine millénaire et notre savoir-faire. A la clé de futurs contrats qui relanceront le cercle vertueux emplois/pouvoir d'achat.

        Pour le travail français et local ! Pour l'emploi de nos enfants ! Signez cette pétition !

            " Notre-Dame-de-Paris est en pierre, les Misérables c'est vous, c'est nous !" Victor Hugo

 Ouvriers Syndiqués Employés Français des industries de l'armement (OSEF-IA)

Signer

Diffusez auprès de votre entourage